Pour la première fois, une femme figure au programme de l'épreuve de littérature du bac L

franceinfo
Culture : la place des femmes dans la littérature au fil du temps

Les Faux-monnayeurs d'André Gide et La Princesse de Montpensier de Madame de La Fayette. Voici les deux livres inscrits au programme de littérature du bac 2018, a annoncé l'Education nationale dans son bulletin officiel du 1er mars. Une nouvelle qui n'a pas fait grand bruit, et pourtant : pour la première fois, un roman écrit par une femme figure au programme de la terminale littéraire, note Le Parisien, lundi 20 mars.

Une pétition signée 20 000 fois

Si Diderot ou le général de Gaulle ont fait partie plusieurs fois des programmes, aucune femme n'a jamais été étudiée pour le baccalauréat littéraire. En mai 2016, Françoise Cahen, professeure de lettres dans le Val-de-Marne, avait lancé une pétition pour que l'Education nationale accorde enfin une place aux grandes figures féminines de la littérature, comme Marguerite Duras, Simone de Beauvoir ou George Sand. Elle avait expliqué sa démarche à franceinfo.

La pétition a recueilli près de 20 000 signatures et a été portée à la ministre Najat Vallaud-Belkacem. "Le cas du bac L n'est pas isolé : à l'agrégation de lettres, seules deux femmes ont figuré au programme de littérature du Moyen Âge depuis 1981, a répondu la ministre de l'Education nationale dans le Parisien. J'ai donné des consignes pour que toutes les commissions en charge de l'élaboration de sujets, de sources pédagogiques ou d'énoncés d'examen soient sensibilisées à l'égalité femmes-hommes."

Retrouvez cet article sur Francetv info

Ce contenu peut également vous intéresser :


"Pièces à conviction". Affaire Kerviel-Société générale : la justice sous influence ?
VIDEO. "Pièces à conviction". Affaire Kerviel : la Société générale aurait-elle manipulé l'enquête ?
Emissions polluantes de véhicules Opel : "Pas de faits constitutifs d'une infraction"
Ados sur les sites pornos : "Il faut que chacun comprenne qu'on est face à un genre fictionnel"
La consultation de sites pornographiques en hausse chez les 15 - 17 ans

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages