Pour la première fois de l’histoire, un NFT est vendu aux enchères

·1 min de lecture

Une révolution est-elle en train de s'enclencher sur le marché de l'art ? Pour la première fois de l'histoire, un NFT, objet numérique à la propriété certifiée, est en vente chez Sotheby's.

"Quantum", de l'artiste new-yorkais Kevin McCoy, est une animation en forme d'octogone, devenue la première oeuvre à se voir associer un certificat de propriété de type NFT (le terme n'a été inventé qu'en 2017), en mai 2014.

Les "non-fungible tokens" ou jetons non fongibles sont des certificats de propriété associés à un objet numérique, qu'il s'agisse d'image, vidéo, animation, photo, son ou texte.

"Dans 10 ans, quand on regardera en arrière (...) cette oeuvre pourrait symboliser le début de quelque chose d'assez révolutionnaire", estime Max Moore, vice-président en charge de l'art contemporain chez Sotheby's à New York.

Pas d'estimation officielle pour "Quantum", qui avait déjà atteint 140.000 dollars vendredi 4 juin au lendemain du début de la vente en ligne, qui s'achèvera le 10 juin.

"Je suis tombé amoureux du bitcoin début 2013 et je me suis intéressé aux idées qui gravitaient autour", raconte Kevin McCoy, artiste multi-supports de 54 ans, pionnier d'un monde qui génère aujourd'hui plusieurs centaines de millions de dollars de transactions par mois.

Le bitcoin fonctionne, comme les NFT, sur la technologie dite de la blockchain, qui authentifie les transactions, d'échanges de monnaie virtuelle aux ventes d'objets numériques.

Avec l'aide d'informaticiens, Kevin McCoy avait même conçu sa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Manifestant face aux chars de Tianenmen : le moteur de recherches Bing a fait disparaître la célèbre photo
Vaccins contre le Covid-19 : l'UE se prononce contre la levée des brevets
Auvergne-Rhône-Alpes : un dealer de drogue squattait le logement d'un handicapé
Avec quel vaccin les plus de 55 ans se protègent-ils de la Covid-19 ?
Alcool : des experts préconisent de durcir la loi Evin