Pour la première fois en France, un village veut protéger ses vagues

Pour la première fois en France, une commune protège ses vagues. (illustration)
Pour la première fois en France, une commune protège ses vagues. (illustration)

Après la faune et la flore, les vagues sont aussi menacées par le changement climatique. Comme le révèle France 24, le maire de la commune de Saint-Pierre-Quiberon a pris la décision en février dernier de créer « une réserve de vagues ». Une première en France. Selon l'arrêté municipal, le but est d'interdire toute nouvelle construction près du front de mer. En tout, 30 hectares du territoire communal sont visés par cette décision du maire. Selon l'édile, l'objectif est de prendre des mesures pour éviter de construire de nouveaux ouvrages destinés à faire face à la montée du niveau des eaux.

En effet, dans un contexte de bouleversement climatique, le niveau de la mer est scruté par de nombreux acteurs locaux en France comme dans le reste du monde. Souvent, les collectivités locales font le choix de construire de nouveaux ouvrages visant à protéger leur territoire de la montée des eaux. Dans d'autres cas, l'objectif est d'agrandir les infrastructures portuaires. Ainsi, selon Erwan Simon - membre d'une association de défense de la biodiversité et à l'origine de l'arrêté municipal, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), « la "barre", [qui] était une vague réputée mondialement, (...) n'a pas survécu à la construction de deux grandes digues d'agrandissement du port de Bayonne ». Un argument entendu par la maire de la commune bretonne, Stéphanie Doyen. « [Cette vague] revêt un aspect patrimonial, avec des gens qui viennent séjourner ici pour la surfer, d'autres pour h [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles