La première exoterre potentiellement habitable découverte par Tess n'est qu'à 100 années-lumière

Laurent Sacco, Journaliste

La Dorade est une constellation de l'hémisphère sud dont quelques étoiles seulement se trouvent dans l'hémisphère nord, les autres s'étendant quasiment jusqu'au pôle sud céleste. Mis en orbite il y a un peu plus d’un an par la Nasa, le Transiting Exoplanet Survey Satellite (Tess) vient de faire sa première découverte importante dans cette constellation en épiant les transits planétaires dans l'hémisphère sud autour des centaines de milliers d’étoiles qu’il y étudie en particulier.

C’est le successeur du célèbre Kepler qui, lui aussi, chassait des exoplanètes en détectant des baisses périodiques de la luminosité des soleils qu’il surveillait en raison des transits d’exoplanètes devant leurs étoiles hôtes — ce qui bloquait temporairement une partie de la lumière émise par ces astres. La Nasa vient donc d’annoncer que Tess a découvert sa première exoplanète d’une taille comparable à celle de la Terre et située dans la zone d’habitabilité ; d’autres instruments ont déjà effectué la détection d’astres de ce type auparavant, par exemple autour de Trappist 1. Elle se trouve autour d’une naine rouge de type M, située à 100 années-lumière du Système solaire, et que l’on peut donc observer dans la constellation de la Dorade.

Tess a même révélé l’existence de plusieurs exoplanètes autour de cette naine rouge. Mais celles qui est peut-être une exoterre porte pour le moment le nom de TOI 700 d dans le catalogue des exoplanètes découvertes par le satellite de la Nasa. TOI est une abréviation pour Tess Objects of Interest en anglais, ce qui peut se traduire par « Objet intéressant de Tess ». La naine rouge, dont la masse et la taille sont environ de 40 % de celles du Soleil et avec une température de surface moitié moindre, y porte le nom de TOI 700 et l’exoplanète la plus proche le nom de TOI 700 b, les autres suivant l’ordre alphabétique.

Une présentation de la découverte de TOI 700 d par Tess au moyen de la méthode des transits planétaires. Pour obtenir une traduction en...

> Lire la suite sur Futura