Une première cohorte de soldats ukrainiens débarque au Royaume-Uni pour s'entraîner

AFP - MIGUEL MEDINA

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait été l’un des premiers à saluer le départ de Boris Johnson, exprimant sa « tristesse » personnelle, car le Royaume-Uni est l’un des pays qui a le plus soutenu l’Ukraine depuis le début de la guerre. En Grande-Bretagne, une première « promotion » de soldats ukrainiens vient de débarquer pour recevoir un entraînement.

Avec notre correspondante à Londres, Emeline Vin

Les soldats arrivés cette semaine au Royaume-Uni sont les premiers d’une cohorte de 10 000 Ukrainiens qui seront entraînés sur quatre bases britanniques au cours des quatre prochains mois.

Âgés de 18 à 60 ans, la plupart n'ont jamais manié d’armes, selon le ministère de la Défense. Ils seront formés au tir, aux premiers secours et à la survie, par un millier d’officiers britanniques, sans avoir à s’inquiéter des bombardements de l’armée russe.

Le ministre de la Défense Ben Wallace s’est rendu dans l’une de ces bases, jeudi 7 juillet, et a salué la motivation des recrues, sur le terrain de 6 heures du matin à 10 heures du soir.

Sur les images tournées par les quelques journalistes accrédités, les soldats ukrainiens portent des uniformes britanniques – ils n’en possèdent pas aux couleurs de leur pays.

Ce programme, que Londres espère répéter, s’ajoute à la formation déjà fournie par l’armée britannique sur des bases américaines et aux plus de 2,5 milliards d’euros d’aide militaire déjà apportés à l’Ukraine.

À lire aussi : Le gouvernement britannique accusé de laxisme face au blanchiment d’argent russe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles