La première centrale photovoltaïque marine de France s'installera au large de Sète

La société Solarinblue vient de recevoir 6 millions d’euros d’aides pour développer une ferme solaire à deux kilomètres au large du Port de Sète (Hérault). La plateforme d’un hectare va fournir aux biologistes un site exceptionnel d’étude des microorganismes marins.

L’idée flottait dans l’air depuis quelques années. Elle va connaître une première réalisation. La société montpelliéraine Solarinblue créée en 2019 vient d’annoncer un apport de 6 millions d’euros dans le cadre du plan de relance France 2030 pour réaliser un parc photovoltaïque d’un hectare à deux kilomètres au large de Sète (Hérault). Le port de commerce de la ville sera le client unique de cette unité qui produira 1300 mégawatts/heure (MWh) par an.

Affronter des vents de 200 kilomètres/heure et des creux de dix mètres

C’est un premier pas vers la décarbonation de la consommation énergétique des bateaux à quai pour cette entité gérée par le Conseil Régional d’Occitanie. L’espace marin qui accueillera les panneaux solaires appartient en effet au port. "Il s’agit de l’emplacement de l’ancien poste de déchargement des hydrocarbures en mer dont les canalisations ont été enlevées, explique Aurelien Croq, directeur général de Solarinblue. Les activités de pêche sont restées interdites à cet endroit, ce qui explique que l’on peut s’y installer sans gêner personne et sans procédure administrative particulière".

Depuis un an, la société a testé ses choix technologiques sur un pilote nommé Sun’Sète. Les résultats ont été assez probants pour passer à l’échelle supérieure. "Chaque panneau est supporté par un flotteur en forme de croisillon qui est ancré au sol. Les flotteurs sont attachés entre eux pour former des unités de 12 mètres de côté qui vont onduler avec la houle", décrit Antoine Retailleau, co-fondateur de Solarinblue. Ce grand puzzle est conçu pour affronter des vents de 200 kilomètres/heure et des creux de dix mètres.

Lire aussiCette pollution colossale émise par les bateaux de croisière

Des panneaux solaires prêts à affronter une houle déchaînée

L’emplacement méditerranéen va plutôt permettre de tester la productivité des panneaux. Le pilote a ainsi appris au promoteur que la production était peu affectée par l’impact de la houle qui modifie l’orientation des pann[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi