Première. En Arabie Saoudite, un hôtel cinq étoiles rien que pour les dromadaires

·1 min de lecture

C’est un joli coup de communication que s’est offert le très officiel Club du dromadaire saoudien : le lancement d’un “hôtel” pour camélidés, près de Riyad. Cela en dit long sur la popularité de cet animal dans la culture populaire saoudienne.

C’est “une première mondiale”, selon le site Al-Khaleej Online : Un “hôtel de cent vingt chambres” réservé aux camélidés et baptisé Tetamman (que l’on pourrait traduire par “sérénité”) a ouvert en Arabie Saoudite.

À lire aussi: Livres. Au Pakistan, des dromadaires apportent des livres aux enfants les plus pauvres

“La nuitée est facturée 400 riyals”, précise le site, ce qui équivaut un peu moins de 100 euros. À ce prix, les “clients” ont droit à “tous les services hôteliers”, assurés par plus de cinquante employés, s’enthousiasme le présentateur de télévision Mohamed Al-Romaihi, qui en parle dans son programme : “Room service, soins, attention, protection”… Et même du lait chaud.

En réalité, il s’agit d’une installation qui a tout du provisoire, avec des enclos posés en rangs, à l’occasion du festival des dromadaires du roi Abdelaziz, organisé par le Club du dromadaire dans les environs de la capitale, Riyad.

L’“hôtel” en question s’apparente davantage à un service offert aux participants, avec la possibilité de préparer les animaux : soins esthétiques, toilettage, brossage ou encore application de brillantine en spray.

“Patrimoine national”

“Le plus grand festival de dromadaires du

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles