Vers une première action de groupe visant les contrôles au faciès ?

Par Laurence Neuer
·1 min de lecture
À l'appel du syndicat Unité SGP police-FO, des policiers se livrent, le 10 décembre 2020 à Nancy, à une opération de « non-contrôle d'identité », en réaction aux propos sur les contrôles au faciès tenus quelques jours auparavant par Emmanuel Macron au média en ligne Brut.
À l'appel du syndicat Unité SGP police-FO, des policiers se livrent, le 10 décembre 2020 à Nancy, à une opération de « non-contrôle d'identité », en réaction aux propos sur les contrôles au faciès tenus quelques jours auparavant par Emmanuel Macron au média en ligne Brut.

Les contrôles d'identité au faciès de nouveau devant la justice ? Six associations (dont Amnesty International France, Human Rights Watch, Réseau Égalité et Antidiscrimination) se saisissent, pour la première fois, du puissant levier de l'action de groupe pour contraindre l'État à mettre un terme à ces pratiques qui génèrent selon elles une discrimination « systémique ». Le 27 janvier, leurs avocats ont adressé une mise en demeure au Premier ministre, Jean Castex, ainsi qu'au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et à celui de la Justice, Éric Dupond-Moretti. « Nous contestons les contrôles que les policiers considèrent de ?routine?, notamment les contrôles administratifs, qui sont, les études le démontrent, des contrôles sans raison objective qui visent toujours les mêmes personnes. Ce sont des contrôles au faciès », justifie Slim Ben Achour, l'un des avocats à l'initiative de l'action. Coïncidence de calendrier, celle-ci intervient en plein « Beauvau de la sécurité », qui compte, parmi les sujets traités, les relations entre la police et la population et doit aboutir à une réforme des forces de l'ordre. « Aujourd'hui, quand on a une couleur de peau qui n'est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé », avouait Emmanuel Macron au média Brut, qui l'interrogeait en décembre 2020 sur la question des violences policières.

« On demande des mesures, des réformes »

La mise en demeure est l'étape préalable à l'action de groupe proprement dite, ce mécanisme int [...] Lire la suite