Première étape validée vers la libération de Sirhan Sirhan, le meurtrier de Robert Kennedy

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un comité de probation a autorisé la remise en liberté de Sirhan Sirhan, condamné pour le meurtre de Robert Kennedy en 1968. 

Après 56 ans de prison, une première étape vers la liberté. Vendredi, un comité de probation composé de deux personnes a autorisé la remise en liberté de Sirhan Sirhan, 77 ans, condamné à mort (la peine a été commuée en sentence à vie) pour le meurtre de Robert Kennedy, commis en 1968. Il s'agissait de la 16ème demande de remise en liberté formulée par le septuagénaire, pour qui le chemin n'est pas encore fini : même si le nouveau procureur général de Los Angeles George Gascón a appliqué dans ce dossier comme pour tous sa politique de non-opposition aux demandes de remise en liberté, précise NPR, le comité de probation de Californie a 120 jours pour valider le PV de l'audience et de transmettre sa décision au gouverneur. Gavin Newsom aura, ensuite, 30 jours pour se prononcer -s'il est toujours en poste, puisqu'il fait face à un scrutin de rappel le mois prochain.

Les avocats du prisonnier ont fait valoir deux programmes de remise en liberté votés par la Californie : l'un visant ceux qui avaient commis le crime pour lequel ils ont été condamnés avant leurs 26 ans -Sirhan Sirhan en avait 24- et l'un visant à la remise en liberté de prisonniers âgés ayant purgé au moins 20 ans de leur peine. «Il est heureux. Il essaie toujours de réaliser», a déclaré auprès de «People» son avocate Angela Berry. En cas de remise en liberté, le septuagénaire pourrait être extradé vers la Jordanie : réfugié palestinien -il avait justifié le meurtre de Robert Kennedy par son soutien à Israël-, Sirhan Sirhan n'a jamais obtenu la nationalité américaine.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles