Pratique. Expatriation et chômage : les conditions et les démarches pour y avoir droit

Courrier Expat (Paris)
·1 min de lecture

Plus de 20 % de chômage à New York en juillet dernier, selon le New York Times, 10 % en Nouvelle-Zélande, selon Philippe Meneut, conseiller en immigration à Auckland, interrogé par Courrier Expat, 14 % au Canada, selon le Financial Post.

Les taux de chômage atteignent partout dans le monde des niveaux inédits liés à la pandémie. Et les expats ne sont pas épargnés ! En cas de chômage à l’étranger, savoir ce qu’on a le droit de toucher et quelles démarches entreprendre peut s’avérer utile. Vous partez à l’étranger pour chercher du travail, vous êtes à l’étranger mais vous avez perdu votre emploi, vous rentrez en France et vous vous demandez si vous aurez droit au chômage… Quelle que soit votre situation, voici quelques conseils :

Vous partez travailler à l’étranger

  • Dans un pays de l’Espace économique européen (pays de l’UE + Islande + Liechtenstein + Norvège + Suisse) : Selon Pôle Emploi, vous dépendez du système d’assurance chômage du pays d’expatriation, avec les mêmes cotisations et droits qu’un salarié local. Si vous perdez votre emploi, il faut vous renseigner auprès de l’institution compétente du pays où vous travaillez. Si vous déménagez mais restez dans un pays européen, vous pouvez conserver vos indemnisations, à condition de continuer à chercher un emploi.

[...] Lire la suite sur Courrier international