Pratique. Chine : quelles taxes les étrangers doivent-ils payer ?

·2 min de lecture

Pékin veut réformer la fiscalité et supprimer certains avantages dont bénéficient les expatriés. Face aux pressions des entreprises étrangères, les changements ont été reportés à 2024. Explications du South China Morning Post.

Pékin veut changer ses règles en matière d’impôts pour les expatriés, mais les entreprises ont réussi à repousser les réformes jusqu’en 2024 en menaçant de quitter la Chine. Au premier semestre 2021, les autorités chinoises avaient déjà attribué 380 000 permis de résidence à des expatriés. Le South China Morning Post s’est donc penché sur la question pour donner des explications aux étrangers qui souhaiteraient s’installer dans le pays ou qui y travaillent déjà.

Qui paie des impôts en Chine ?

Les personnes domiciliées en Chine continentale ou qui y ont résidé au moins 183 jours lors de la dernière année fiscale sont considérées comme résidentes. Ces résidents, ainsi que les non-résidents, sont imposés uniquement sur les revenus gagnés sur le territoire chinois.

Il faut avoir passé six ans consécutifs dans le pays, sans séjour de plus de trente jours en dehors des frontières, pour être taxé sur l’ensemble de ses revenus.

Les “experts étrangers” reconnus par le gouvernement, dont le personnel des Nations unies et affiliés, ainsi que les étrangers participants à des programmes d’échange culturels ou éducatifs bilatéraux ne sont pas du tout imposables en Chine.

Dans certaines municipalités du sud de la Chine, soucieuses d’attirer des talents étrangers, les expatriés bénéficient d’incitations fiscales.

Sur quoi est-on imposé ?

L’impôt sur le revenu se fait par pallier. Les travailleurs expatriés sont soumis aux mêmes seuils que les citoyens chinois et sont imposables s’ils gagnent au moins 5 000 yuans, soit 692 euros, par mois.

Les expatriés ont néanmoins droit à certaines déductions :

  • sur leur loyer, à hauteur de 1 500 yuans par mois (207 euros) ;

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles