Prades, le Havre, Val-de-Marne, Ardèche, ces défaites symboliques

·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex votant dimanche 27 juin dans sa ville de Prades.
Le Premier ministre Jean Castex votant dimanche 27 juin dans sa ville de Prades.

Chaque élection offre son lot de surprises, de résultats symboliques ou de coups du sort inattendus? Ces élections régionales et départementales n'échappent pas à la loi du genre. Ainsi, à Prades, terre d'élection du Premier ministre, le candidat aux départementales soutenu par Jean Castex, a été battu par le tandem union de la gauche, élu avec plus de 55 % des voix. Au Havre, la liste régionale conduite par Laurent Bonnaterre et parrainée par l'ancien Premier ministre Édouard Philippe n'arrive qu'en troisième position avec 22,01 % derrière celle de l'union de la gauche (28,59 %) et plus de dix points en dessous de celle conduite par le président sortant et réélu Hervé Morin qui dépasse les 32,5 % dans la ville de Seine-Maritime. Plus anecdotique, au Touquet où votent Brigitte et Emmanuel Macron, Xavier Bertrand obtient plus de 80 % aux régionales et la liste divers droite plus de 86 % face à celle du Rassemblement national.

Retrouvez ici notre carte interactive des Régionales

Puy-de-Dôme, Val-de-Marne et Ardèche basculent à droite

Deux départements symboles changent de majorité. Le Val-de-Marne dirigé par le Parti communiste depuis 45 ans bascule à droite. Tout comme l'Ardèche, bastion socialiste et radical qui devrait passer à droite. Devrait, car un élu sans étiquette n'a pas encore fait connaître ses intentions. Le Républicain Olivier Amrane élu à Privas sera le probable futur président du département. Deux autres départements devraient changer de couleur [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles