Présidentielle : « Il faut supprimer le permis à points », selon Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
« Les points sont un racket organisé par l'État », martèle l'éditorialiste Éric Zemmour.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité du « Grand Jury » LCI-« Le Figaro »-RTL, Éric Zemmour a affirmé, ce dimanche, que le système à points était « un racket organisé par l’État ».

Il n’est pas encore candidat à la présidentielle… Pourtant, Éric Zemmour multiplie les sorties. Invité du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro ce dimanche 24 octobre, le polémiste a ainsi annoncé vouloir supprimer le permis à points, expliquant qu’il ne sert « à rien ». « Les points sont un racket organisé par l’État », martèle l’éditorialiste, avant de rappeler le prix d’un stage de récupération de points. « Le stage, qui coûte en moyenne 300 euros, est infantilisant au possible. »

Une proposition que certains qualifient déjà de démagogique sur les réseaux sociaux, mais qui pourrait plaire à certains automobilistes. « 12 millions de points sont retirés chaque année en France (on en retirait 4 fois moins il y a 20 ans avant l’apparition des radars fixes). La sécurité routière est le seul domaine où l’État parvient à maintenir son autorité… » écrit-il sur Twitter.

« Il faut arrêter cette chasse à la vitesse »

Éric Zemmour ne s’arrête pas là. Lors de son entretien sur LCI, il a également annoncé vouloir remettre en place la limitation à 90 km/h sur les routes secondaires et supprimer la limitation de vitesse sur l’autoroute. Autre mesure : supprimer le droit aux maires d’imposer les 30 km/h dans les villes. « Il faut arrêter cette chasse à la vitesse, menée par des bobos qui n’ont pas besoin d’aller vite puisqu’ils habitent au cœur des villes : il faut rétablir les 50 km/h dans toutes les agglomérations », clame-t-il.

À LIRE AUSSI - Cotta - Quand Zemmour se diabolise

Lire la suite

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles