Prêts garantis par l’État : comment les rembourser ?

Nombreuses sont les entreprises qui ont fait appel aux prêts garantis par l’État. Désormais, c'est leur remboursement qui pose problème. Pour éviter le crash, les entreprises ont pu repousser d’un an leurs premières échéances. Mais cela pourrait ne pas suffire. Selon la Banque de France, 4,5 à 6% d’entre elles pourraient ne pas honorer leurs dettes. L'État réfléchit donc à transformer dans certains cas ce prêt garanti en subvention directe. En d'autres termes : l’entreprise n’aurait plus rien à rembourser. Un dispositif qui doit être validé par la Commission européenne C'est le cas de d'une entreprise en événementiel, évoquée par France 2. Son activité est toujours au point mort et les salariés au chômage partiel. Au total, le chiffre d'affaires a chuté de 60% en un an. Alors, la société bretonne a dû emprunter 1 250 000 euros pour tenir, à l’aide de deux prêts garantis par l’État. Le patron aurait déjà dû commencer à les rembourser. Mais sans rentrées d’argent, c’est impossible pour le moment. Elle mise donc sur cette possible mesure de l'État. Mais ce dispositif ne pourra être mis en place que s'il est validé par la Commission européenne.