Prêts garantis par l'État : "Il faudra étudier des abandons de créances au cas par cas", estime le Medef