Les prêts chinois à l'Afrique à leur plus bas niveau depuis 16 ans

Les prêts en 2020 ont chuté de 78 % par rapport à 2019 pour atteindre 1,9 milliard de dollars, le plus bas depuis 2004.
Les prêts en 2020 ont chuté de 78 % par rapport à 2019 pour atteindre 1,9 milliard de dollars, le plus bas depuis 2004.

Les prêts chinois aux gouvernements africains ont chuté de 78 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 1,9 milliard de dollars, soit le plus bas niveau depuis 2004, selon un dernier rapport du Boston University Global Development Policy Center. Première explication, l'impact du coronavirus aurait dissuadé les pays du continent d'emprunter. « Les effets du Covid-19 sur les économies africaines et un recul mondial de la capacité de prêt chinoise peuvent expliquer une baisse aussi drastique des montants des prêts chinois à l'Afrique en 2020 », expliquent les analystes. La base de données des prêts chinois à l'Afrique (China Loans to Africa, CLA) est un projet interactif qui suit les engagements de prêts des banques publiques et commerciales chinoises en direction des gouvernements africains et aux entreprises publiques du continent.

À LIRE AUSSIDette : le consensus de Dakar, un tournant pour l'Afrique ?

Des prêts en forte baisse

De 2000 à 2020, les financiers chinois ont signé 1 188 engagements de prêt d'une valeur de 160 milliards de dollars avec 49 gouvernements africains, leurs entreprises publiques et cinq organisations multilatérales régionales, selon les données récoltées par l'université de Boston. Les plus gros emprunteurs étaient l'Angola, l'Éthiopie, la Zambie, le Kenya, l'Égypte, le Nigeria, le Cameroun, l'Afrique du Sud, le Congo ou encore le Ghana, selon les données collectées.

En 2020, le montant des prêts chinois vers l'Afrique s'est élev [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles