Un prêtre officiant à la télévision avait été condamné pour atteinte sexuelle sur mineur

·1 min de lecture

Un prêtre officiant pour une messe télévisée avait appelé, le 24 octobre, à prier pour les victimes de violences sexuelles dans l'Église. Problème : lui-même avait été condamné pour atteinte sexuelle sur mineur en 2007, a appris vendredi l'AFP auprès de l'évêque de Nanterre, confirmant une information de Libération. "J'ai pris la décision de lui retirer tout ministère jusqu'à nouvel ordre", a expliqué à l'AFP l'évêque de Nanterre, Matthieu Rougé. "Il n'a plus le droit de célébrer la messe ni les autres sacrements, n'est plus prêtre dans mon diocèse" depuis mercredi, a-t-il insisté.

Une intention de prière pour les victimes de violences sexuelles dans l'Église

Le fait que le père A. ait cocélébré cette messe, pour l'émission Le jour du Seigneur du 24 octobre, a été révélé par Libération vendredi, le jour même où les évêques de France, réunis à Lourdes, annonçaient qu'ils reconnaissaient "la responsabilité institutionnelle de l'Église" dans les violences sexuelles subies par des milliers de victimes.

Lors d'une messe retransmise sur France 2 depuis Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, le père A. avait lu une intention de prière pour les victimes de violences sexuelles dans l'Église, a confirmé à l'AFP le producteur de l'émission, Thierry Hubert. "Écoute les prières de ton peuple assemblé devant toi, en particulier pour les personnes abusées dans l'Eglise et ailleurs", avait-il dit, selon Libération. Des fidèles du diocèse de Nancy, connaissant son parcours, avaient été ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles