Un prêtre mis en examen et écroué pour avoir drogué et violé un adolescent de 15 ans

© VALENTINE CHAPUIS / AFP

Un prêtre de 52 ans a été mis en examen dimanche à Paris, notamment pour "viol aggravé", "provocation de mineur à l'usage de produits stupéfiants" et mise en danger de la vie d'autrui. Il aurait rencontré l'adolescent de 15 ans sur l'application de rencontres Grindr et se seraient retrouvés dans la capitale.

Un prêtre a été mis en examen dimanche à Paris pour viol aggravé sur un adolescent et provocation de mineur à l'usage de stupéfiants et placé en détention provisoire, a indiqué jeudi le parquet de Paris, confirmant une information de RTL. Ce prêtre qui officie au sein du diocèse de Rennes, né en 1970, a également été mis en examen pour mise en danger d'autrui et usage illicite de produits stupéfiants, pour des faits commis dans la nuit du 3 au 4 novembre 2022, selon cette source.

Le prêtre aurait proposé plusieurs drogues au jeune garçon

Il est soupçonné d'avoir administré une substance à l'adolescent à son insu afin d'altérer son discernement et le contrôle de ses actes. Selon une source proche du dossier, le prêtre et le mineur, âgé de 15 ans, auraient fait connaissance sur l'application de rencontres Grindr et se seraient retrouvés dans la capitale. Ils seraient montés dans une chambre d'hôtel dans laquelle le prêtre aurait proposé plusieurs drogues au jeune garçon qui l'auraient rendu malade.

Après avoir eu une relation sexuelle, l'adolescent aurait alerté des amies qui sont parvenues à le géolocaliser grâce à son portable, permettant aux pompiers de le secourir, selon RTL. En garde à vue, le prêtre aurait assuré ignorer l'âge du garçon, ce dernier ayant indiqué être majeur sur l'application Grindr, indique la radio.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - François Devaux - Abus sexuels dans l’Église : "J’avais 10 ans. Je l’ai tout de suite dit à mes parents. Un enfant, à 10 ans, il n’est pas sexualisé, il ne sait pas de quoi on parle. Mais j’ai compris que quelque chose d’anormal se passait"