Prêtes pour les greffes de microbiote vaginal ?

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Comme 15 à 20% des Françaises, vous avez peut-être déjà souffert de vaginose bactérienne. Cette infection, causée par un déséquilibre de la flore vaginale, est souvent bénigne, mais responsable de mauvaises odeurs, et favorise certaines infections sexuellement transmissibles (IST). Chez la femme enceinte par ailleurs, elle augmente les risques de naissance prématurée. Même si la vaginose bactérienne peut être traitée par antibiotiques, elle finit souvent par revenir. Des chercheurs américains pensent donc avoir trouvé une solution plus durable pour les femmes qui en souffrent : la greffe de microbiote vaginal.

Donner aux femmes ayant été infectées une "dose" de microbiote sain

Donner aux femmes ayant été infectées une "dose" de microbiote sain pourrait en effet les protéger d’une infection future, selon ces médecins de l’Université Johns Hopkins, dans le Maryland. Ils ont publié les premiers résultats de leurs travaux dans la revue Frontiers in Cellular and Infection Microbiology le 28 août. Ils ont ainsi testé le microbiote vaginal de 20 femmes : ils affirment, désormais, mieux connaître ce qui pourrait constituer l’échantillon "idéal".

Aujourd’hui, ils veulent expérimenter leur découverte sur 40 femmes ayant eu une vaginose bactérienne. Certaines recevraient un don de microbiote sain, d’autres un placebo. Les chercheurs viennent d’obtenir (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi