Prêt A Manger, Del Arte... Quand des restaurants adoptent le modèle Netflix

© Ben STANSALL / AFP

Seulement 35 euros par mois pour pouvoir manger tous les jours dans une pizzeria, au déjeuner ou au dîner. C’est ce que propose l’enseigne française de pizzas Del Arte. L’expérimentation concerne une dizaine de pizzérias du groupe. L’abonnement donne droit à une pizza ou à un plat de pâtes chaque jour parmi une sélection de sept recettes, mais les boissons et les cafés restent en suppléments.

ÉCOUTER AUSSI >> La restauration se réinvente complètement !

Le modèle économique induit par ses abonnements n’est pas rentable à court terme, mais ce n’est pas l’objectif recherché. "Del Arte appartient au groupe Le Duff, une holding de 2 milliards d’euros et est déjà déficitaire", explique Olivier Gergaud, professeur d’économie à KEDGE Business School. "Cette stratégie coûteuse à court terme pourrait néanmoins aider l’enseigne à devenir à nouveau rentable, malheureusement au détriment d’un certain nombre de restaurateurs indépendants."

Del Arte ou Prêt-à-Manger, même stratégie

Même stratégie chez Prêt-à-Manger, enseigne britannique de restauration rapide, qui, elle, n’est pas déficitaire. Elle a lancé une offre à 25 euros par mois qui donne droit à 5 boissons par jour. Mais là encore, l’enseigne n’a pas grand-chose à craindre. Et pour cause, elle a les reins solides. Prêt-à-Manger appartient au groupe JAB Holding Company qui affichait 4 milliards d’euros de bénéfices en 2019.


Lire la suite sur Europe1