Prêt garanti par l'État : des entreprises vont avoir du mal à rembourser

© ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

En France, le secteur industriel est touché de plein fouet par la guerre en Ukraine . Déjà en difficulté avec le Covid pendant deux ans, les entreprises sont aujourd’hui dans le rouge. En plus, il va falloir commencer à rembourser , à partir du mois de juin, les prêts garantis par l’État contractés pendant la crise sanitaire.

Car au mois de juin, les entreprises vont devoir rembourser, en une seule fois, au moins un sixième des sommes empruntées pendant le Covid. Un prêt garanti par l’État qu’a contracté Patrick Bellity, patron de Sifa Fonderie à Orléans. Le remboursement du PGE mettrait, à terme, sa société en péril si la situation ne change pas : "Lorsque le PGE s’est mis en place, on s’est dit : 'Chouette, on va pouvoir passer cette période sereinement. Ensuite quand ça redémarrera on va se refaire.' En fait rien de tout ça, la situation est pire. On subit crise sur crise, et maintenant il faut rembourser le PGE. On va le rembourser une fois, et puis la situation est la même pendant des mois, des mois et encore des mois. On n'aura bientôt plus de trésorerie."

De plus en plus de défaillance d’entreprise en France

Le patron de cette usine est obligé de recourir au chômage partiel. Son activité est diminuée depuis la guerre en Ukraine, une nouvelle fois après le Covid. Mais il ne veut pas se montrer trop alarmiste : "En 40 ans de carrière, je n’ai jamais connu ça. Mais on travaille pour sauver notre entreprise."

Le président de Sifa Fonderie espère que le plan de résilience m...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles