Un prêcheur islamiste indien, recherché par New Delhi, présent au Qatar pour le Mondial

(Photo : Reuters)

Une brouille diplomatique a émergé entre l’Inde et le Qatar : un prêcheur islamiste indien, recherché par les agences anti-terrorisme, est en effet présent en ce moment dans l’émirat, où il a été vu autour des événements du Mondial de football. Un nouveau signe de la tolérance du Qatar pour des figures extrémistes, qui ne plait pas à New Delhi.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Zakir Naik a fui l’Inde en 2016, car il est poursuivi pour le financement d’opérations terroristes et pour la propagation de haine religieuse. Ce prêcheur islamiste, instruit et anglophone, est devenu très populaire à travers ses longs discours diffusés sur son réseau de télévision satellite basé à Dubaï, pendant lesquels il inciterait les musulmans à la violence, comme l’explique Kabir Taneja, chercheur sur le terrorisme pour l’Observer Research Foundation, à New Delhi.

Gagner en influence

« Des personnes qui ont essayé ou ont commis des attentats terroristes en Inde, ont confié que Zakir Naïk les avait inspirées. Donc son influence est similaire à celle de l’ancien propagandiste d’al-Qaïda, Anwar Al-Awlaki. Mais il est plus efficace grâce aux nouveaux médias. Il aurait ainsi influencé des terroristes au Bangladesh et au Sri Lanka. C’est le même modèle de radicalisation qu’utilise l’organisation de l’État islamique et c’est pour cela que c’est inquiétant. »

Le Qatar affirme ne pas avoir formellement invité Zakir Naik pour les cérémonies du Mondial. Mais ce pays, qui a également accueilli les talibans dans le passé, ne l’a pas non plus empêché d’entrer sur son territoire. Alors qu’il pourrait se servir de cet événement populaire pour gagner de l’influence.


Lire la suite sur RFI