Pour la Prévention routière, interdire les trottinettes électriques aux moins de 14 ans ne serait "pas absurde"

franceinfo
Dès la rentrée, les trottinettes ne pourront plus circuler sur les trottoirs et ne devront pas dépasser la vitesse de 25 km/h. Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention routière, estime qu'il faut aller plus loin.

15 000 trottinettes circulent en libre-service à Paris et eur usage va bientôt être réglementé par le Code de la route. Dès septembre 2019, il sera notamment interdit de circuler sur les trottoirs et une limitation des trottinettes à 25 km/h sera appliquée. Mais pour Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention Routière, il faut aller aller plus loin. Sur franceinfo mardi 14 mai, elle estime qu'il "n'est pas absurde de caler l'âge d'utilisation de la trottinette sur celui du cyclo [14 ans]" et qu'il faudrait imposer les équipements de sécurité.

franceinfo : Y a t-il une estimation du nombre de blessés et de morts à cause de la trottinette électrique ?

Anne Lavaud : On n'a pas d'idée précise. On a une estimation parce que les chiffres de la mortalité routière sont renseignés par des fichiers Baac [les "bulletins d’analyse d’accident corporel de la circulation", qui alimentent un fichier national] qui sont remplis par les forces de l'ordre au moment des accidents. Et jusqu'à présent, cette case qui était celle des engins de déplacement personnel [ou EDP : trottinettes électriques, gyroroues, overboards...] n'existait pas. Maintenant, elle existe, et l'on aura donc prochainement des statistiques. En revanche, ce que l'on sait, parce que notre association est en relation avec des médecins et des urgentistes, c'est que les traumatismes liés aux trottinettes sont très (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi