"Présidents": François Hollande ironise sur le film racontant sa rivalité avec Sarkozy

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
Grégory Gadebois et Jean Dujardin dans
Grégory Gadebois et Jean Dujardin dans

Interrogé dimanche dans les colonnes de Midi Libre, François Hollande a réagi avec humour au film Présidents d'Anne Fontaine, qui retrace sa rivalité avec Nicolas Sarkozy. "J’ai vu qu’un film se préparait sur la vie des deux anciens présidents. J’aimerais bien connaître la fin!", a-t-il ironisé à propos de ce film dont la sortie est prévue le 16 juin.

Grégory Gadebois incarne François Hollande dans ce film. Il donnera la réplique à Jean Dujardin, qui joue de son côté Nicolas Sarkozy. Pascale Arbillot, Jean-Michel Lahmi et Doria Tillier complètent la distribution. François Hollande a déjà été joué par Patrick Braoudé dans La Dernière campagne en 2013, tandis que Nicolas Sarkozy l'a été par Denis Podalydès dans La Conquête (2011). Denis Podalydès sera d'ailleurs dans Présidents.

"Je lui ai fait les poches"

Présidents "parle de la comédie du pouvoir et de la difficulté de ne plus être aux commandes", a raconté Anne Fontaine en septembre dernier à La Nouvelle République. La réalisatrice a été inspirée "par ce moment si particulier du confinement". Voici le synopsis:

https://www.youtube.com/embed/KxxlWhBpd6E?rel=0

"Nicolas, un ancien Président de la République, supporte mal l’arrêt de sa vie politique. Les circonstances lui permettent d’espérer un retour sur le devant de la scène. Mais il lui faut un allié. Nicolas va donc partir en Corrèze, pour convaincre François, un autre ancien Président (qui, lui, coule une retraite heureuse à la campagne) de faire équipe avec lui. François se pique au jeu, tandis que Nicolas découvre que le bonheur n’est peut-être pas là où il croyait… Et leurs compagnes respectives, elles, vont bientôt se mettre de la partie."

Jean Dujardin a révélé il y a quelques jours comment il s'est inspiré de la gestuelle de Nicolas Sarkozy pour en faire un personnage de fiction: "Je me suis attaché en prenant sa voix, son mouvement d’épaules, en m’appropriant son charme", souligne-t-il dans une interview au Figaro. "Je l'ai observé, je lui ai fait les poches." Une première bande-annonce dévoilée le 11 mars dernier donne un premier aperçu de ce travail.

Article original publié sur BFMTV.com