Des présidents d'universités appellent leurs étudiants à voter contre le Front national

Plusieurs présidents d'universités ont contacté leurs étudiants et personnels par mail, afin de les appeler à voter contre le Front national au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 7 mai. Une position qui provoque la colère des élus frontistes. 

Une partie du corps universitaire s'érige contre le Front national. Les présidents d'universités de Paris-Descartes, de Poitiers et de Bourgogne, ont clairement pris position pour le second tour de l'élection présidentielle. Ils appellent en effet leurs étudiants à ne pas voter pour le Front national, dimanche 7 mai. 

Yves Jean, président de l'université de Poitiers, explique, dans un message publié sur Facebook:

"Pour le président d'une université dont la richesse est la présence, depuis des décennies, de plus de 4.000 étudiants internationaux qui ont fait le choix de poursuivre leurs études à Poitiers, originaires de 122 pays, université dont la politique de solidarité internationale s'est encore récemment manifestée par l'accueil d'étudiants réfugiés syriens après le soutien aux étudiants et collègues de Haïti, et dont la finalité est d'éduquer à la citoyenneté, (...) il faut faire barrage à la candidature de Marine Le Pen, dont le projet est totalement à l'opposé de cette ouverture à la diffusion des connaissances au plus grand nombre, à la citoyenneté, à l'Europe et au monde".

Le leader du Front national dans la Vienne va porter plainte

En outre, dans un mail envoyé ce vendredi matin aux 26.000 étudiants et 3.000 personnels de l'établissement, et que s'est procuré France Bleu, il précise: "Le 25 avril, le bureau de la Conférence des présidents d'universités a appelé...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages