VIDEO. Présidentielles 2022 : après la condamnation de Sarkozy, "Macron est débarrassé de la personne qui lui posait le plus de problème", déclare Jean-Luc Mélenchon

Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, dans l’affaire "des écoutes". C’est la première fois sous la Ve République qu’un ancien président est condamné à de la prison ferme. A la suite de cette condamnation, Jean-Luc Mélenchon a tweeté "Sarkozy condamné, Macron débarrassé d’un sérieux rival”. Sans Nicolas Sarkozy la droite est-elle perdante ? "C’est-à-dire que Macron est débarrassé de la personne qui lui posait le plus de problème. Cela fait trois ans maintenant que monsieur Macron essaie d’être le chef de la droite. Il y est bien arrivé, mais pas tout à fait. Il restait l’ombre de monsieur Sarkozy, qui, s’il avait été candidat, absorbait immédiatement toute la lumière et aurait sans doute rassemblé son camp", confie Jean-Luc Mélenchon. "La droite n'a pas disparu" Est-ce que la droite est morte sans Nicolas Sarkozy ? Selon le président de La France insoumise, "elle aura beaucoup de difficultés", avant d’ajouter "vous avez observé à la dernière élection que monsieur Fillon, en dépit d’une situation absolument inouïe et jamais vue, mis en examen en pleine campagne électorale, a quand même fait 20 % des voix. Donc la droite est une réalité en France. Elle a un poids historique". À l’inverse de la gauche traditionnelle, "la droite n’a pas disparu", ajoute Jean-Luc Mélenchon.