Présidentielle: Zemmour se voit au second tour et… prépare les législatives

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Jean-Francois Badias/AP/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français
  • Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron
    25e président de la République française

Info Match. Tout en se projetant dans le débat de second tour face à Emmanuel Macron, Eric Zemmour voit plus loin et confie qu’il se présentera aux élections législatives.

Eric Zemmour et le journalisme, c’est fini. Il ne reviendra pas au «Figaro». Le candidat à la présidentielle croit plus que jamais qu’il sera au second tour de l'élection contre Emmanuel Macron. Il confie d’ailleurs se projeter dans un hypothétique débat de l’entre-deux tours depuis les mois de février-mars 2021.

Mais pour l’heure, les sondages lui sont défavorables. Si l’ancienne plume du «Figaro» a grimpé jusqu’à 19% (dans une enquête) et devancé Marine Le Pen, il est, depuis la mi-novembre, redescendu à la quatrième place derrière Valérie Pécresse et la présidente du RN. En privé, Eric Zemmour reste confiant et juge que c’est à partir des enquêtes de la fin janvier et du début de mois de février que les choses commenceront à se décanter.

Son parti rassemble déjà plus de 70000 adhérents

Le fondateur de « Reconquête ! » se rassure avec le démarrage en flèche de son parti qui rassemble déjà plus de 70000 adhérents en un peu plus de dix jours. Un chiffre qu’il compare volontiers avec les quelque 30000 militants revendiqués par le Rassemblement national. « On a remboursé le meeting de Villepinte en 4 heures ! » explique-t-on dans son entourage.

Un parti qui compte bien être présent aux élections législatives. Pour l’heure, son patron reste flou sur les alliances qu’il compte nouer afin de présenter des candidats partout en France. Les investitures ont été confiées à Jean-Frédéric Poisson, ex-député PCD des Yvelines et nouvel allié de Zemmour.

Pour l’instant, une chose est certaine, Eric Zemmour sera lui-même candidat aux législatives en juin s’il n’est pas élu président de la République en avril. L’intéressé ne dit pas pour l’instant dans quelle circonscription.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles