Présidentielle : dans le village d'Ecuelle, personne n'a voulu se mettre En marche !

Benoît Zagdoun
Présidentielle : dans le village d'Ecuelle, personne n'a voulu se mettre En marche !

Lorsqu’ils ont procédé au dépouillement dans l’unique bureau de vote du village, dimanche 23 avril, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, ils ont préféré en plaisanter. "Vous n’avez pas bourré l’urne quand même ?", se souvient d’avoir demandé à ses assesseurs le maire, Daniel Sarrey, un brin gêné, mais pas vraiment surpris. A Ecuelle, petit bourg de Haute-Saône, à la frontière entre Franche-Comté et Bourgogne, Marine Le Pen a remporté 64,7% des suffrages, soit 33 voix sur les 52 votants. Emmanuel Macron, lui, est reparti bredouille.

>> Suivez dans notre direct toute l'actualité de l'entre-deux-tours

Neuf voix sont allées à François Fillon, quatre à Jean-Luc Mélenchon, trois à Nicolas Dupont-Aignan, une à Benoît Hamon et une à Jean Lassalle. On compte aussi un bulletin blanc, et 26 électeurs – un tiers des inscrits – se sont abstenus. Comment expliquer ce choix si tranché ? Dans la bouche des habitants, toujours la même expression : "Le ras-le-bol".

Un sentiment d'abandon

"Quand on vote Marine Le Pen, c’est pas à 100% pour elle, c’est surtout contre les autres", analyse Marcel, qui a eu 92 ans le jour du premier tour. "Les villes sont en train de tuer les campagnes. Les petits commerçants, les exploitants agricoles ferment et ne peuvent plus céder leurs affaires. Les jeunes partent travailler à la ville, là où il y a des emplois. Les vieux qui restent, comme moi, se retrouvent tout seuls."

Si Marcel ne veut pas dire pour qui il a voté, ses propos trahissent son sentiment : "On est en train de livrer la France à tout le monde." Pour lui, le second tour est joué d'avance : "Quand Macron va arriver à l'Elysée, il va faire la même chose que les autres qui l'ont précédé."

"Avec lui, on est reparti pour cinq ans de Hollande"

Geoffrey, lui, ne fait pas mystère de son vote. "J'ai voté Marine Le Pen. C’était la première fois et c'était pas de gaieté de (...) Lire la suite sur Francetv info

A quoi ressemblerait la France de Marine Le Pen ?
L'Instant politique - L'union nationale avant la reprise du duel Macron-Le Pen
François Hollande met en garde Emmanuel Macron
Présidentielle : le clivage entre les électeurs des villes et des campagnes
Présidentielle : Christine Boutin votera pour Marine Le Pen

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages