Présidentielle: dans le village corse d'Alzi, pas une voix pour Emmanuel Macron, ni pour Marine Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Une carte électorale et des posters du président-candidat LREM Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, candidate RN, avant le deuxième tour de la présidentielle, le 21 avril 2022 à Montpellier - Pascal GUYOT © 2019 AFP
Une carte électorale et des posters du président-candidat LREM Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, candidate RN, avant le deuxième tour de la présidentielle, le 21 avril 2022 à Montpellier - Pascal GUYOT © 2019 AFP

"On va rentrer au Guinness Book!" Alzi, un petit village situé en Haute-Corse, a fait parler de lui le soir du second tour de la présidentielle. Sur les trente-quatre électeurs inscrits, une personne a voté nul, et trente-trois se sont abstenues, selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur: ni Emmanuel Macron, ni Marine Le Pen n'ont donc obtenu de voix.

Une situation qui a fait sourire le maire de la commune, Simon Venturini, occupé à tenir le bureau de vote. "Ni les extrêmes, ni Macron, qui a méprisé la Corse. Cela n’a pas été un choix cornélien", a-t-il résumé auprès du Parisien, insistant sur "l'attitude méprisante du président de la République française à l’égard des élus corses lors de ses visites sur l’île".

Ce dernier, qui se revendique nationaliste, a tout de même trouvé la journée "très longue": "Les gens sont venus discuter heureusement… et on a passé un moment de la journée ensemble même si personne n’a voté."

Abstention record

Au premier tour déjà, ni Emmanuel Macron, ni Marine Le Pen n'avaient obtenu de voix. Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan étaient arrivés en tête avec deux bulletins chacun, suivis par Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, ayant tous les trois récoltés les faveurs d'une personne.

Dimanche, dans l'ensemble du pays, Emmanuel Macron a été réélu avec 58,54% des suffrages, contre 41,46% pour Marine Le Pen. Comme à Alzi, une abstention record a été enregistrée, avec plus de 13,6 millions de Français qui se sont abstenus (27,01%), du jamais-vu depuis 1969.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles