Présidentielle : le "trésor de campagne" des fillonistes leur "donne un argument pour exister"

franceinfo
Présidentielle : le "trésor de campagne" des fillonistes leur "donne un argument pour exister"

Le micro parti Force républicaine de François Fillon a engrangé 3,3 millions d'euros pendant la campagne du candidat, éliminé dès le premier tour avec 20,01% des suffrages. Ce trésor de campagne est aujourd'hui convoité par Les Républicains, comme le raconte le journaliste Louis Hausalter dans l'hebdomadaire Marianne.

Sur franceinfo mardi 2 mai, le journaliste a expliqué qu'à travers cette histoire d'argent, ce sont "des courants qui se préparent" au sein des Républicains. Cela "donne un argument aux fillonistes pour exister", même s'ils passent pour les "mauvais joueurs en gardant cet argent qui avait été versé par les sympathisants."

franceinfo : D'où provient cette manne ?

Louis Hausalter : Le parti Force républicaine est la structure qui avait provisionné de l'argent dès le début de la campagne pour effectuer des dépenses. Mais la campagne a été largement couverte par le bénéfice de la primaire, soit 10 millions d'euros. Le parti LR a également prêté quatre millions et demi d'euros pour aider François Fillon à faire campagne. Il s'est donc retrouvé avec une somme de 15 millions d'euros. Or, Force républicaine a continué, avant le premier tour, à recueillir les dons des sympathisants qui forment aujourd'hui le trésor de guerre, estimé à 3,3 millions d'euros. Il n'y a pas de problème légal.

C'est une bisbille qui s'annonce entre un candidat, qui a récolté des fonds pour son micro parti, et Les Républicains qui estimaient que ces fonds lui revenaient de droit.

Louis Hausalter, journaliste à "Marianne"

à franceinfo

Ces "bisbilles" sont-elles nouvelles ?

Au moment où l'affaire Penelope a éclaté, certains cadres LR phosphoraient sur un plan B, pour voir si Alain Juppé ou François Baroin ne pouvaient pas prendre la relève. Dans les arguments de François Filon pour rester le candidat des Républicains, il y avait (...) Lire la suite sur Francetv info

Présidentielle : "la moitié de l'électorat de Fillon compte soutenir Macron"
Présidentielle : Marine Le Pen plagie un discours de François Fillon
Plagiat de Marine Le Pen : "C'est à François Fillon que j'ai transmis les éléments de discours", assure Paul-Marie Coûteaux
Le siège Les Républicains en vente sur Leboncoin par de jeunes élus qui veulent dépoussiérer leur parti
VIDEO. "Personne ne doit vous chasser de la scène !" lance Christiane Taubira aux jeunes électeurs

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages