Présidentielle slovaque : Ivan Korcok pourrait contrarier les aspirations prorusses de Robert Fico

Arrivé en tête samedi lors du premier tour de l'élection présidentielle en Slovaquie, le libéral Ivan Korcok pourrait mettre un frein aux aspirations prorusses du gouvernement du Premier ministre Robert Fico.

L'orientation prorusse prise récemment par le gouvernement slovaque pourrait connaître un coup de frein en cas de victoire du libéral Ivan Korcok, arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, ont estimé les analystes dimanche 24 mars.

Soutenu par l'opposition, Ivan Korcok a obtenu samedi 42,51 % des voix, devançant le président du Parlement, Peter Pellegrini, qui a recueilli 37,02 % des suffrages, selon les résultats définitifs.

Les deux principaux candidats à la succession de la présidente libérale sortante Zuzana Caputova s'affronteront lors d'un second tour le 6 avril.

Erreur des sondages

Avant l'élection, les experts s'attendaient à un résultat serré, tout en donnant Peter Pellegrini légèrement favori.

"Aucun sondage ne prévoyait que Korcok aurait une avance de cinq points", a déclaré à l'AFP Tomas Koziak, analyste à l'Université des affaires internationales ISM. "Maintenant, il semble être un candidat fort."

Dans un post publié sur Facebook après le scrutin, le Premier ministre a salué Peter Pellegrini comme une "meilleure solution" pour la Slovaquie, pays de 5,4 millions d'habitants, membre de l'UE et de l'Otan.

Selon les analystes, la politique étrangère continuera d'être un sujet majeur avant le second tour.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Populiste, misogyne et pro-Poutine, Robert Fico a reconquis la Slovaquie
Slovaquie : vers une coalition gouvernementale des populistes avec l'extrême droite et la gauche
Slovaquie : le nouveau gouvernement annonce l'arrêt de ses livraisons d'armes à l'Ukraine