Présidentielle: Sandrine Rousseau dépose plainte contre des sympathisants d'Éric Zemmour

·2 min de lecture
Sandrine Rousseau à Paris le 12 juilllet 2021 - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP
Sandrine Rousseau à Paris le 12 juilllet 2021 - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP

Sandrine Rousseau, la présidente du conseil politique de Yannick Jadot, a annoncé mercredi qu'elle avait déposé plainte contre des sympathisants d'Éric Zemmour venus taper à sa porte et "coller des tracts" devant son domicile dans la nuit de mardi à mercredi.

"Cette nuit des militants de Zemmour ont tambouriné, collé des tracts sur ma porte. Un pas de plus a été franchi dans la dénégation de la démocratie. Ces intimidations décuplent mon énergie à porter des discours écologistes, sociaux, feministes et antiracistes. J’ai déposé plainte", a expliqué sur Twitter l'ex-candidate à la primaire écologiste.

La plainte, déposée mercredi au commissariat de La Rochelle, fait état d'une "dégradation" de son habitation, à Lille, par des "autocollants" du mouvement d'Éric Zemmour, "Reconquête", présentant le visage du polémiste "apposés sur la façade et la porte d'entrée", "à hauteur d'homme", ainsi que des sacs poubelles "déposés sur la façade". Sandrine Rousseau n'était pas sur place au moment des faits. Le conjoint de l'ex-candidate à la primaire des écologistes, lui, "était présent" au domicile, "il dormait et a été réveillé par des bruits de sonnettes continus". "En ouvrant la porte, il n'y avait plus personne dans la rue", précise la plainte.

Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a rapidement assuré Sandrine Rousseau de son "plein soutien" sur Twitter.

Le député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel a également fait part de sa "solidarité" à l'égard de la présidente du conseil politique de Yannick Jadot.

Plainte pour Alexis Corbière et Raquel Garrido

Ce dépôt de plainte survient alors que le député Alexis Corbière et la conseillère régionale d'Ile-de-France, Raquel Garrido, tous deux membre de la France insoumise, ont annoncé déposer plainte après la diffusion de vidéos de partisans de l'ex éditorialiste, tirant à l'arme en feu tout en parlant de les "chasser".

Ce n'est pas la première fois que des sympathisants du candidat font polémique. Plusieurs membres de la Famille gallicane, un groupuscule d'extrême droite, avaient diffusé sur une boucle Telegram des vidéos les mettant en scène en train de tirer sur des caricatures racistes, comme l'a révélé le média en ligne StreetPress. "Ils ont immédiatement été dégagés de Génération Z", a assuré Stanislas Rigault après ces révélations.

Le youtubeur Papacito, qui soutient la candidature de l'ancien journaliste du Figaro, est également visé par une enquête. Il a publié sur sa chaîne YouTube une vidéo mettant en scène la mise à mort d'un électeur insoumis.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles