Présidentielle : comment la sécurité va être assurée dimanche dans les bureaux de vote

Julie Rasplus
Présidentielle : comment la sécurité va être assurée dimanche dans les bureaux de vote

A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, les autorités sont sur le qui-vive. Après l'arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat, mardi 18 avril, la tension est montée d'un cran à l'approche du scrutin et la sécurité des candidats a été revue à la hausse. Mais il n'y a pas qu'eux : les citoyens français seront eux aussi surveillés de près, dimanche.

Dans le Journal du dimanche, le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, a indiqué que plus de 50 000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour tenter de sécuriser les 67 000 bureaux de vote répartis sur tout le territoire. A eux s'ajouteront les militaires de l'opération Sentinelle, déployée en renforcement du plan Vigipirate.

Et la place Beauvau a aussi adressé une circulaire à l'ensemble des préfectures "tant sur les mesures de prévention à prendre que sur les éventuelles interventions en cas de difficultés".

A Paris, un dimanche sous haute protection

Reste qu'il semble difficile de protéger l'ensemble des bureaux de vote de la même manière, en postant un agent devant chaque bureau. "Ce n'est d'ailleurs pas le cas à Bordeaux, Lille, Strasbourg ou à Paris", précise-t-on du côté des services de la ville de Paris.

Avec ses 896 bureaux de vote, la capitale se prépare pourtant minutieusement. Selon les informations recueillies par franceinfo, des réunions pour peaufiner la sécurisation des lieux de vote ont encore eu lieu, mercredi, à la préfecture.

De son côté, la municipalité s'est rapprochée des vingt maires d'arrondissement afin de "mettre en place un dispositif de sécurité complémentaire dans les bureaux où cela leur semblerait nécessaire". Dimanche, en plus des forces de l'ordre qui patrouilleront dans toute la ville, 191 bureaux recevront un renfort de sécurité, dont quatre dans le 5e arrondissement ou deux dans le 9e.

Pour ce faire, Paris va mobiliser 208 agents de sécurité, (...)

Lire la suite sur Francetv info

Comment les candidats à la présidentielle font face à la menace terroriste
A 60% derrière Hollande en 2012, les habitants du Chastang n'ont "pas la moindre idée du candidat pour qui voter"<br
/>Présidentielle : pourquoi Marine Le Pen a fait une campagne en demi-teinte
Présidentielle : "On pourrait afficher trois visages à 20 heures." Les sueurs froides des sondeurs en attendant dimanche soir
QUIZ. Présidentielle : ces 21 moments complètement fous ont-ils vraiment eu lieu pendant la campagne ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages