Présidentielle: Richard Ferrand ne croit pas que 40% des Français "se situent à l'extrême droite"

·1 min de lecture
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sort d'une réunion à l'Elysée, Paris, le 8 mars 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sort d'une réunion à l'Elysée, Paris, le 8 mars 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le président LaREM de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a affirmé lundi au lendemain de la réélection d'Emmanuel Macron, avec plus de 58,5% des voix contre 41,4% pour Marine Le Pen, ne pas croire "qu'il y ait 40% des Français qui se situent à l'extrême droite".

L'extrême droite a passé pour la première fois dimanche la barre des 40% lors du second tour de l'élection présidentielle.

"Évidemment que l'extrême droite incarnée par Marine Le Pen a progressé, mais aussi vrai que je crois que les propositions de Marine Le Pen étaient des propositions d'extrême droite, je ne crois pas une demi-seconde qu'il y ait 40% des Français qui se situent à l'extrême droite", a affirmé Richard Ferrand sur France Inter.

Le "dégagisme" comme explication

Et d'ajouter: "Il y a des personnes qui se sont servies du bulletin Marine Le Pen pour dire 'nous ne sommes pas satisfaits, il faut changer les choses, il faut changer de président, etc.'", a-t-il poursuivi.

876450610001_6305027838001

"Je ne veux pas assimiler la progression des idées d'extrême droite qu'on constate d'ailleurs un peu partout en Europe à ce résultat de 40%", a encore déclaré le président de l'Assemblée nationale.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles