Présidentielle : quels enjeux pour le premier déplacement de Christiane Taubira ?

·1 min de lecture
© THOMAS SAMSON / AFP

Christiane Taubira, qui a dit vendredi "envisager" une candidature à la présidentielle, était ce samedi matin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour une déambulation "autour du marché de Noël puis de la Basilique cathédrale", "à la rencontre des gens".  Il s'agit du premier déplacement de campagne de l'ancienne garde des Sceaux après sa prise de parole vendredi sur les réseaux sociaux assurant "envisager d'être candidate à l'élection présidentielle", tout en "donnant rendez-vous à la mi-janvier" à ses sympathisants, favorables en grande partie à une "union" de la gauche pour avril 2022.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Ce samedi matin, elle a été accueillie par les applaudissements de quelques dizaines de sympathisants. Pleins d'espoir, ils parlent du charisme de la potentielle candidate, qui refuse de se déclarer, préférant la place d'artisan de paix à gauche. "Je vais continuer à avancer avec détermination. Je me donne le temps nécessaire de faire en sorte que nous puissions saisir cette dernière chance de l'union parce que je crois qu'elle est nécessaire", a-t-elle affirmé. "Pas pour une candidate ou un candidat, même pas pour la gauche. Elle est nécessaire pour le pays."

"Un dynamique populaire autour d'elle"

L'ancienne garde des Sceaux est apparue souriante face aux partisans de la primaire populaire, le "dernier espace où l'union peut se faire", lance-t-elle. Cette même union qu'attendent plusieurs élus venus à sa renco...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles