Présidentielle : les propositions des candidats pour réindustrialiser la France

France 3

Dans 33 jours, l'un des candidats franchira la porte de l'Élysée en président. Pour réindustrialiser la France, quelle sera sa première mesure ? Il y a ceux qui veulent plus de frontières, et moins d'Europe. Ceux qui réclament moins d'impôts et de charges. Et les autres, comme Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière, dont la stratégie économique a pour préalable l'interdiction pure et simple des licenciements. Pour Benoît Hamon, la relance de notre industrie passe en partie par la transition énergétique. Sitôt élu, il prévoit un plan d'investissement de 1 000 milliards d'euros à l'échelle de l'Europe.

Le "protectionnisme solidaire"

D'autres candidats, en revanche, estiment que l'Europe fait davantage partie du problème que de la solution. Nicolas Dupont-Aignan a pour objectif l'abrogation de la directive européenne sur les travailleurs détachés. Jean-Luc Mélenchon, lui, voudrait fermer un peu plus nos frontières vis-à-vis de la concurrence étrangère. Le candidat qui se veut insoumis appelle cela le "protectionnisme solidaire". Sur ce point, Marine Le Pen ou François Asselineau ne le contrediront pas, puisqu'ils comptent

rétablir rapidement notre monnaie nationale afin de restaurer notre compétitivité monétaire.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Café République. Des Français d'origine asiatique réclament "la sécurité pour tous"
Présidentielle : six Français sur dix estiment que l'honnêteté est la qualité la plus importante pour un chef de l'État
Présidentielle : ce qu'il faut retenir du "Grand Débat" à onze, candidat par candidat
Cabane dans les arbres, froid glacial et barbelés... Bienvenue au Bois Lejuc, la forteresse des antinucléaires de Bure
"Envoyé spécial" du jeudi 13 octobre 2016

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages