Présidentielle : pourquoi les premières estimations diffèrent-elles selon les médias ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pourquoi les résultats de l'élection présidentielle peuvent-ils être si différents d'un média à l'autre ? Dimanche soir, alors que des millions de Français étaient les yeux rivés sur leur écran de télévision, les principales chaînes d'information donnaient Emmanuel Macron en tête du second tour à des chiffres différents. Quand BFMTV annonçait 57,6% des suffrages exprimés pour l'actuel chef de l'État, France Télévisions prévoyait 58,2%, TF1 58% et CNews 57,9% des voix. Pourtant, le résultat définitif n'est aucun d'entre eux, s'établissant désormais à 58,54% pour Emmanuel Macron.

Pourquoi les résultats sont-ils si précis et aussi si différents ?

"Simplement parce que nous constituons des échantillons de bureaux de vote représentatifs et forcément, il y a toujours un petit décalage", explique Bernard Sananès, président de l'institut Elabe.

"Par exemple, on a vu dans la soirée que plus les bureaux d'Île-de-France entraient, plus Emmanuel Macron montait par rapport à l'estimation initiale. Il s'est passé quelque chose qui était intéressant par rapport au premier tour, c'est que les reports des voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon sur Emmanuel Macron ont été meilleurs en Île-de-France que dans le reste du territoire. Et c'est ça qui a fait ce petit delta d'un point", poursuit-il sur Europe 1.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Je me fie vraiment aux résultats des premiers bulletin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles