Présidentielle : "pour plaisanter", un maire parraine un de ses amis

franceinfo
Présidentielle : "pour plaisanter", un maire parraine un de ses amis

La lassitude envers le spectacle proposé par les candidats à l'élection présidentielle peut aussi toucher les élus. Invités à envoyer leur parrainage au candidat de leur choix, certains édiles font le choix de l'humour au moment de s'adresser au Conseil constitutionnel, chargé de récolter et valider les soutiens. Après ce maire des Landes qui se parraine lui-même, car il ne voit pas le problème d'avoir "un comique de plus ou de moins à l'élection", un autre maire a décidé de parrainer un de ses amis, vendredi 3 mars.

>> Présidentielle : quels candidats vos élus ont-ils parrainés ? Utilisez notre moteur de recherche

Dans le Lot-et-Garonne, le maire de Pinel-Hauterive, Roland Soca, a choisi de parrainer son "ami", Michel Vernié, maire de Labretonie, une commune située à une vingtaine de kilomètres. "Je suis très déçu par la tournure que prend la campagne présidentielle. Tout cela ne me plaît pas du tout, explique Roland Soca à franceinfo. J'avais prévenu Michel Vergné que je comptais voter pour lui, car c'est quelqu'un que j'apprécie. Cela ne lui posait pas de problème."

"Je ne suis évidemment pas candidat"

Contacté par franceinfo, Michel Vergné n'était pas au courant que son parrainage de soutien avait été validé par le Conseil constitutionnel. "Je ne savais pas qu'il l'avait fait ! Il m'avait dit qu'il le ferait mais c'était pour plaisanter", réagit-il, amusé que son nom apparaisse dans la liste publiée par les Sages. Avec une faute d'orthographe cependant.

"L'histoire s'arrête là, je ne suis évidemment pas candidat", ajoute ce maçon de 62 ans qui, en tant que maire de Labretonie, a également reçu le bulletin de parrainage à envoyer. Mais lui n'a pas encore décidé qui soutenir.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Pourquoi ce maire rural a parrainé Macron (après Schivardi en 2007 et Dupont-Aignan en 2012)
Mort de Raymond Kopa : retour sur une légende du football
"13h15 le dimanche". Club de la presse
"13h15 les Français". Bienvenue au Manoir
"13h15 le samedi". Sur la piste des gendarmes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages