Présidentielle : «La peur, seul argument» qui reste à Macron, selon Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen  estime dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux mardi que "la peur" est "le seul argument qui reste" à Emmanuel Macron "pour tenter de se maintenir" au pouvoir. Emmanuel Macron "conscient des sombres perspectives qu'évoque, aux yeux de la majorité des citoyens, un éventuel second quinquennat, a fait le choix de l'invective et du chantage à la peur", affirme la candidate du Rassemblement national, qui doit affronter son adversaire en débat télévisé mercredi.

"La peur comme moyen désespéré de vous empêcher de réfléchir et de choisir"

"La peur, c'est en effet le seul argument qui reste à l'actuel président de la République pour tenter de se maintenir à tout prix, prolongeant ainsi un mandat au cours duquel nos libertés ont grandement souffert", ajoute Marine Le Pen. "La peur, la peur comme ressort paralysant comme moyen désespéré de vous empêcher de réfléchir et de choisir" au second tour dimanche, selon la candidate d'extrême droite.

Accusée par Emmanuel Macron de porter dans son projet de révision en profondeur de la Constitution un "changement de régime", Marine Le Pen se présente à l'inverse comme la candidate de "la restauration ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles