Présidentielle : Parti radical de gauche, élus, collectifs... Qui sont les soutiens de Christiane Taubira?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"A gauche, nos convergences sont suffisantes pour nous permettre de gouverner ensemble cinq ans." Dans une tribune parue mercredi dans Le Monde , Christiane Taubira appelle une nouvelle fois à l'unité de la gauche en 2022 et évoque des pistes de rassemblement. Le 17 décembre, l'ancienne garde des Sceaux avait fait un pas vers une candidature, en déclarant qu'elle "envisage[ait] de [se] présenter à l'élection présidentielle" et qu'elle ferait part de sa décision d'ici à la mi-janvier. En coulisses, des soutiens s'activent pour préparer cette potentielle course à l'Elysée. 

Le soutien du Parti radical de gauche

Le 18 décembre, au lendemain de la vidéo de Christiane Taubira, le comité exécutif du Parti radical de gauche - Le Centre Gauche (PRG) a voté à l'unanimité pour lui apporter son soutien. Cette formation politique entretient une longue histoire avec l'ancienne ministre : c'est sous cette bannière qu'elle fut candidate à l'élection présidentielle en 2002, récoltant 2,32% des suffrages au premier tour, avant d'être vice-présidente du parti de 2002 à 2004. "Le PRG a décidé de soutenir à l'unanimité" la "démarche de rassemblement" de Christiane Taubira, a encore réaffirmé le président du parti, Guillaume Lacroix, mercredi matin sur Franceinfo , vantant "une candidature au-dessus des partis".

Lire aussi - Présidentielle : Jadot, Hidalgo, Mélenchon… Ce qu'ils répondent à Taubira

Quelques soutiens issus du Parti socialiste

Présenté comme la cheville ouvrière de cette pré-campagne...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles