Présidentielle : une pétition appelle à voter après 17 heures pour bloquer Le Pen sans adhérer à Macron

franceinfo
Présidentielle : plusieurs préfectures demandent aux électeurs de pas utiliser les bulletins de vote reçus à la maison

Opposé à Marine Le Pen, mais guère emballé par Emmanuel Macron. Un couple parisien a lancé une initiative pour tenter de résoudre le dilemme du second tour de la présidentielle, à travers une pétition mise en ligne samedi 29 avril, sur la plateforme Change.org.

Le texte appelle les électeurs à se rendre aux urnes après 17 heures, c'est-à-dire après la publication des chiffres de participation par le ministère de l'Intérieur. "Cette idée doit permettre de quantifier le vote par dépit", explique Benoît, professeur d'histoire en banlieue parisienne, à franceinfo. Selon lui, un fort taux d'abstention à 12h et à 17h permettra de faire entendre le dépit de nombreux électeurs.

Cette pétition, signée "Entends MAVOIX", est née d'une profonde indécision sur la stratégie à adopter pour ces deux électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour. "On a passé une semaine compliquée, pleine d'hésitations, explique Benoît. On n'arrêtait pas de réfléchir, de changer d'avis." Les deux trentenaires estiment qu'ils sont "pris au piège" et ne se sentent représentés par aucun des deux candidats, "choisis simplement par 35% des électeurs inscrits sur les listes électorales". Benoît dénonce "l'aspect moralisateur" des débats et des consignes. Le jeune homme se plaint également de la pression exercée sur les abstentionnistes et les indécis.

"C'est quasiment une guerre civile sur internet"

Le couple ne fréquente pas les réseaux sociaux et ne regarde pas la télévision. "Nous sommes donc un peu épargnés par les débats autour du vote du second tour, explique Lou. Nous, on aimerait que les gens se détendent un peu sur cette question", ajoute-t-elle, sans exclure de s'abstenir, dimanche prochain. (...) Lire la suite sur Francetv info

"On ne veut ni l'un ni l'autre" : la très catholique Vendée hésite entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen
Présidentielle : Bernard Tapie "dis très clairement qu'il faut absolument s'engager derrière Macron"
Présidentielle : "Dans ce concours d'invectives, Marine Le Pen sort perdante"
Présidentielle : "Macron incarne davantage la présidentialité que Le Pen"
Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages