Présidentielle en Ouganda: l'inquiétude des Congolais de Kampala

·2 min de lecture

En Ouganda, plus que quelques jours avant l’élection présidentielle, prévue le 14 janvier 2021. Le président Yoweri Museveni brigue un sixième mandat. Face à lui, le chanteur, devenu opposant, Bobi Wine. Et les violences autour du scrutin inquiètent notamment les réfugiés congolais qui vivent à Kampala. Certains craignent que les manifestants se retournent contre eux.

Avec notre correspondante à Kampala, Lucie Mouillaud

Dans son petit appartement au milieu du quartier congolais de Nsambya, Inès, réfugiée en Ouganda depuis plusieurs années, a pris sa décision. Pour les élections, pas question pour elle de rester à Kampala : « J’ai peur, c’est pour cela que je vais quitter Kampala pour les élections. Je vais rentrer au camp. Parce que le président est là, c’est pour cela on a la paix ici. Ils disent, attendez seulement, qu’il sorte, vous verrez ce qui va arriver. »

« On t'insulte »

Beaucoup de Congolais qui vivent dans son quartier craignent d’être visés par les violences autour des élections. En cause selon Patience : l’impression pour beaucoup d’Ougandais que les réfugiés soutiennent le président Yoweri Museveni. « Premièrement, raconte-t-elle, on dit que Museveni soutient beaucoup les Congolais c’est ce qui nous fait peur. Même si tu vas au marché, on t’insulte même, on te dit réfugié, congolais, ça nous stresse beaucoup. Donc ça nous fait peur d’être congolais et réfugiés en Ouganda. »

Par manque de moyen, Patience ne partira pas de Kampala avant le scrutin. Son voisin, Babiche, non plus. Lui préfère faire des provisions pour pouvoir rester dans son appartement : « Le seul moyen est de rester à la maison, et de ne plus sortir. Parce que ce n’est pas notre pays, où est-ce que nous allons partir ? Mieux vaut rester à la maison, fermer toutes les portes de la maison, et passer toutes ses journées à la maison. »

Selon les chiffres des Nations unies, plus de 70 000 réfugiés principalement des Congolais, des Sud-Soudanais et des Burundais, vivent dans la capitale de l'Ouganda.

À lire aussi : Ouganda: l’opposant Bobi Wine porte plainte devant la CPI contre le président Museveni