Présidentielle : opération rabibochage aux journées LR

·1 min de lecture
Les ténors républicains au premier rang, à Nîmes.  
Les ténors républicains au premier rang, à Nîmes.

Les rentrées sont propices aux bonnes résolutions comme au grand ménage? et chez Les Républicains comme ailleurs, le linge sale se lave en famille. Réunis à Nîmes pour préparer cette année présidentielle, les parlementaires LR ont fait leur rentrée, avec la compagnie des cinq candidats qui affichent clairement leur velléité pour 2022. Tous ont défilé, un à un, devant un parterre de parlementaires, rappelant leurs motivations et esquissant leurs programmes.

Tous les regards étaient tournés vers Michel Barnier, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, qui semble se rapprocher de son ancienne famille politique. Tout comme la présidente de la région Île-de-France, Xavier Bertrand a quitté le parti, mais lui refuse de soumettre sa candidature à une primaire. « Valérie a accepté cette règle, confie la députée Michèle Tabarot. J?ai la dent plus dure avec Xavier qui refuse la main tendue de notre famille politique. »

Difficile d?afficher l?unité dans ces conditions ? Pas sûr. Dans les salons du Novotel, à quelques pas des arènes de Nîmes, où se déroulaient les réunions, les mines étaient hâlées, les visages apaisés par cette période estivale tout juste achevée et les sourires affichés comme gage d?une confiance en l?avenir. Michel Barnier, ex-commissaire européen, a ouvert le bal, marquant quelques points auprès de badauds : « Il est vraiment beau et élégant, il est tout bronzé. Il doit rentrer de vacances », fait remarquer une sexagénaire à son mari.

Le « Joe Biden fran [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles