Présidentielle : un nouveau sondage confirme la percée de Valérie Pécresse

·2 min de lecture

La candidate des Républicains serait à égalité avec la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, au premier tour.

Une confirmation. Depuis son intronisation samedi passé comme candidate officielle des Républicains après sa victoire au congrès du parti de droite, Valérie Pécresse a le vent en poupe et réalise de belles percées dans plusieurs sondages.

Dernier exemple en date, ce mercredi, avec cette enquête réalisée par Ipsos Sopra Steria pour Le Parisien/Aujourd’hui en France et France Info. On y apprend que la présidente de la région Île-de-France, avec 16% d'intentions de vote si le scrutin devait avoir lieu dimanche prochain, se retrouverait en deuxième position a égalité avec Marine Le Pen, et donc en situation de se qualifier pour le second tour de l'élection. Dans ses colonnes, Le Parisien souligne que 49% des électeurs ayant voté François Fillon en 2017 seraient enclins à voter pour Valérie Pécresse en 2022. En première position, Emmanuel Macron est, à quatre mois du vote, crédité de 25% des voix.

Mercredi, cette dernière était, dans un sondage Elabe pour BFMTV, donnée gagnante au second tour, avec 53% d'intentions de vote, dans un face-à-face avec Emmanuel Macron après être arrivée en deuxième position au premier tour avec 20% des scrutins. "Les sondages, ça va et vient. Mais ce qui est intéressant c'est de sentir qu'il y a une envie d'alternance dans le pays, d'alternance concrète avec des solutions pour le pays", avait-elle déclaré quelques heures plus tard à notre antenne.

La gauche stagne

Plus loin dans les résultats de cet ultime sondage, le polémiste Éric Zemmour est quant à lui crédité de 14% des voix trois jours après son premier meeting de campagne qui s'est tenu à Villepinte dans une ambiance tendue.

Finalement, une nouvelle fois, aucun des candidats de gauche ne dépasserait les 10% au premier tour, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon atteignant péniblement les 8% et Yannick Jadot, candidat écologiste, étant à la têyte de 6% des suffrages.

Plus loin, Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg, qui tous deux appelaient ce mercredi à une candidature commune à gauche, sont crédités de respectivement 5 et 2,5% des voix, tandis que Fabien Roussel, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan reçoivent 2, 1,5 et 1,5% des voix.

Sondage réalisé sur 1.500 personnes majeures, représentatives de la population française, qui ont été sondées par Ipsos Sopra Steria par Internet de lundi à ce mercredi matin. Seules celles se disant certaines d’aller voter, soit environ une sur deux, ont ensuite été incluses dans les résultats. Ces scores pourraient donc évoluer au fil de l’avancée de la campagne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Pécresse, elle, a un mari qui la soutient" : la pique de Ségolène Royal à François Hollande

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles