Présidentielle : "Je ne me désisterai pas", assure Nicolas Dupont-Aignan

·1 min de lecture

Il ira jusqu'au bout. Le président de Debout la France et candidat à l'élection présidentielleNicolas Dupont-Aignan a réaffirmé son engagement dans la campagne, malgré la multiplication des candidatures à droite. "Je ne me désisterai pas sur la base de faux sondages et de pression médiatique", a-t-il déclaré face à Dimitri Pavlenko dans Europe Matin. Le député de l'Essonne est revenu sur sa proposition de primaire ouverte qui n'a séduit aucun responsable politique, comme Bruno Retailleau, Laurent Wauquiez, Florian Philippot, Éric Zemmour et Marine Le Pen. "J'en ai assez que des sondages et des intérêts décident de qui est candidat", a-t-il affirmé.

LIRE AUSSIPrésidentielle 2022 : les Français de plus en plus à droite, selon une enquête

Des sondages "qui se trompent à chaque élection"

Selon la dernière enquête de Harris Interactive, le président de Debout la France est crédité de 2% d'intentions de vote. "Certains disent 5%", veut nuancer Nicolas Dupont-Aignan. Pour le candidat à la présidentielle, ces enquêtes d'opinion ne sont pas fiables. "On débat, on oriente le vote des Français subliminalement, psychologiquement par des sondages qui se trompent à chaque élection ! Aux dernières régionales, ils se sont trompés de 10%", souligne-t-il, critiquant la méthode de ces enquêtes. "Il n'y a pas de grand complot contre moi, ces sondages prennent les électeurs qui sont certains d'aller voter".

"Mon adversaire, c'est Emmanuel Macron"

Le député de l'Essonne veut croire "au vo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles