Présidentielle en Moldavie: le Kremlin félicite Maia Sandu

·1 min de lecture

Le Kremlin n’a toujours pas félicité Joe Biden pour sa victoire et attend pour le faire, que soient épuisés les recours en justice. Moscou n’a pas traîné en revanche pour féliciter la nouvelle présidente de Moldavie, Maia Sandu élue avec 57% des voix ce dimanche face au président sortant Igor Dodon. La nouvelle dirigeante moldave était pourtant considérée comme une candidate pro-européenne. Sa victoire n’est donc pas vraiment une bonne nouvelle pour les autorités russes.

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

C’est un bref communiqué de quelques lignes, publié sur le site internet du Kremlin. Lapidaire, mais sans équivoque: le président russe « félicite » Maia Sandu pour sa victoire. Le communiqué est publié quelques heures seulement après l’annonce définitive des résultats.

Une telle rapidité n’était pas évidente, car pour Vladimir Poutine, la victoire de Maia Sandu constitue plutôt une mauvaise nouvelle. Tout au long de la campagne électorale, le Kremlin n’avait d’ailleurs pas ménagé sa peine pour éviter l’arrivée au pouvoir d’une candidate considérée comme étant pro-européenne.

De son côté, le président sortant, le socialiste Igor Dodon, avait mis en avant l’appui de la Russie – et les promesses d’aide financière qui devaient en résulter. Enfin, Moscou avait accusé les États-Unis de vouloir préparer une révolution de couleur en Moldavie. Mais tous ces efforts n’auront finalement pas suffi à éviter la défaite du camp pro-russe.

La Russie prend acte de cet échec, et de la possible perte d’influence que la victoire de Maia Sandu entraînera pour elle dans cette ancienne république soviétique. Mais elle sait que d’autres échéances électorales sont à venir, car la nouvelle présidente moldave ne dispose pas de la majorité au Parlement.