Présidentielle : le meeting, une affaire de com

Atelier des modules, franceinfo

En 1986, la campagne des législatives est portée par François Mitterrand. Quelques heures avant le meeting, c'est l'heure des répétitions : derniers réglages de la lumière, derniers essais sonores. À l'époque on attendait près de 20 000 personnes. L'ambiance était assurée par un orchestre de jazz. Si cette théâtralisation semble banale aujourd'hui, mais pour arriver à ce résultat, les communicants ont gommé de nombreux défauts.

Des images destinées aux JT du soir

Par exemple : exit le candidat noyé au milieu de ses compères, fini la candidate retranchée derrière un pupitre trop grand pour elle, la forêt de micros devant les candidats à la poubelle ... Un tel raffinement destiné aux JT du soir. Les grands partis fournissent désormais les bandes aux chaines de télévision. Le pionnier c'est l'UMP en 2007.



Retrouvez cet article sur Francetv info

La colère des patrons d'auto-écoles
Étudiants : travailler, un obstacle ou une chance ?
Que valent les nouvelles offres bancaires low cost?
Projet d'attentat déjoué : deux hommes interpellés
Auto-écoles : la grogne des patrons

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages