Présidentielle en Mauritanie: l’ex-chef de l’État Ould Abdel Aziz, condamné en 2023, a déposé sa candidature

En Mauritanie, l’ex-chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz (2009-2019), condamné en décembre 2023 en première instance à 5 ans de prison ferme, a déposé au Conseil constitutionnel le 15 mai 2024 au soir son dossier de candidature pour la présidentielle du 29 juin. Son porte-parole a confirmé qu’il manquait quelques parrainages, mais qu’il espère pouvoir compléter son dossier dans les 48 heures. Quant à la question de ses droits civiques, il en jouirait encore, selon ses avocats, puisque l’ancien président a fait appel de sa condamnation. Détails.

Avec notre correspondante à Nouakchott, Léa Breuil

En Mauritanie, les prétendants à l’élection présidentielle du 29 juin 2024 avaient jusqu’au 15 mai à minuit pour déposer leurs dossiers de candidatures avec les parrainages nécessaires : 100 conseillers municipaux dont cinq maires.

Huit candidats ont déposé leurs dossiers : parmi eux, l’actuel président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le candidat du premier parti d’opposition Tawassoul, l’opposant Biram Dah Abeid. Et un dernier qui a provoqué la surprise : l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz. Alors que tous le pensaient hors course faute de parrainages nécessaires, l’ancien président, condamné en première instance à 5 ans de prison ferme et actuellement privé de liberté, a fait le déplacement.

Les candidatures devront être validées par le Conseil constitutionnel avant la fin du mois.


Lire la suite sur RFI