Présidentielle: Macron toujours donné vainqueur mais l'écart reste serré avec Le Pen, selon un sondage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Montage de photos de Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 12 avril 2022 - JULIEN DE ROSA, CHARLES PLATIAU © 2019 AFP
Montage de photos de Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 12 avril 2022 - JULIEN DE ROSA, CHARLES PLATIAU © 2019 AFP

Pas de bouleversement après le débat d'entre-deux-tours. Emmanuel Macron est toujours donné vainqueur, mais d'une courte tête avec 53% des intentions de vote, face à Marine Le Pen (47%) pour le second tour de l'élection présidentielle dimanche prochain, selon un sondage Odoxa-Mascaret pour L'Obs jeudi.

L'étude a été réalisée jeudi auprès de 1427 électeurs ayant l'intention de se rendre aux urnes dimanche. La marge d'erreur étant évaluée à 2,5 points, les deux électeurs sont donnés au coude-à-coude.

Pas un "score habituel" face à une candidate d'extrême-droite

"Ce score ne correspondrait plus du tout à un score habituel d'un président social-démocrate face à un adversaire d''extrême droite', mais bien au score classique entre deux rivaux habituels d'un second tour comme Hollande-Sarkozy, Sarkozy-Royal, Chirac-Mitterrand ou Mitterrand-Giscard", remarque Gaël Sliman, président de l'institut de sondage Odoxa.

Ce resserrement entre les deux candidats s'expliquerait selon l'expert par un report de voix des électeurs de gauche plus faible qu'habituellement pour le candidat LaREM.

"(Emmanuel Macron) ne dépasse les 50% de reports auprès d’aucun électorat, alors que Marine Le Pen pourra compter sur plus de 80% de reports des électeurs d'Éric Zemmour", analyse-t-il.

L'abstention potentiellement élevée dimanche des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon explique en partie la faible avance d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, alors que le candidat insoumis n'a pas explicitement encouragé ses électeurs à donner leur voix au président sortant.

876450610001_6304698858001

Selon le sondage, un tiers (33%) de ces électeurs ont l'intention de s'abstenir dimanche et moins de la moitié (43%) voterait pour le président. Malgré les consignes de leur candidat, près d'un quart (24%) d'entre eux auraient par ailleurs l'intention de voter pour la candidate d'extrême-droite.

Pas de grand changement après le débat

Le débat d'entre-deux-tours qui s'est joué mercredi n'a semble-t-il pas modifié profondément l'image dont jouissent les deux candidats. Au lendemain de ce grand rendez-vous démocratique, Emmanuel Macron se voit toujours étiqueté en majorité (58%) comme le "président des riches", une hausse de deux points, et 6 sondés sur 10 considèrent qu'il pourrait "diviser à nouveau le pays" s'il était réélu, là aussi en hausse d'un point.

Ce n'est pas beaucoup mieux du côté de Marine Le Pen dont l'élection risquerait de "diviser le pays" pour 65% des personnes interrogées, bien qu'en légère baisse de deux points. 55% des sondés considèrent également qu'elle est démagogique et 54% qu'elle n'est pas compétente (en hausse de deux points).

Évoquant un "statu quo", Gaël Sliman estime que le débat a apparemment plutôt contribué à fixer les intentions de vote des électeurs qu'à un changement.

"Il s'agit pour les uns de voter Macron pour sa 'présidentialité' et sa compétence supposée. Et pour les autres de voter Le Pen parce qu’elle serait plus 'sympathique' et plus 'proche des gens'", décrypte-t-il. 876450610001_6304607886001

Malgré cela, le second tour apparaît plus que jamais comme une élection par défaut pour un nombre particulièrement élevé d'électeurs, seulement 39% sondés évoquant un vote d'adhésion.

Le président sortant Emmanuel Macron a été jugé nettement plus convaincant que Marine Le Pen à l'issue du débat de l'entre-deux-tours, selon notre sondage, 59% des téléspectateurs interrogées estimant qu'il est sorti vainqueur de cet échange.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles