Présidentielle : «Macron est le plus mal élu des présidents de la Ve République» pour Mélenchon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron a été réélu ce dimanche soir Président de la République , face à Marine Le Pen. Satisfait de cette victoire, l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon a appelé les électeurs de gauche ""à battre Emmanuel Macron durant le troisième tour (les législatives)" et souhaite "l'élargissement de l'union populaire".

Réélu avec 58% des voix, mais avec une possible abstention record (28% selon Opinion Way pour CNEWS et Europe 1, le pire score depuis 1969), Jean-Luc Mélenchon estime qu'Emmanuel Macron est "le plus mal élu des Présidents de la Ve République", avant d'expliquer que "sa monarchie présidentielle ne survit que par défaut".

Mélenchon tourné "vers le troisième tour" et le poste de Premier ministre

Le candidat insoumis n'a pas hésité à tacler certaines propositions du candidat Macron, notamment celle sur le RSA : "Les personnes qui bénéficient du RSA travailleront gratuitement pendant 20h", analyse-t-il. Pour vouer à l'échec, la politique d'Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon appelle ses électeurs à ne "pas se résigner" et  "à entrer dans l'action". Avec un objectif clair : les législatives prévues en juin. "Le troisième tour commence ce soir. Vous pouvez battre M. Macron et choisir un autre chemin", a-t-il lancé.

"Un autre monde est encore possible si vous élisez une majorité des députés de la nouvelle union qui doit s'élargir", a-t-il ajouté. Un message clair à destination des autres candidats de la gauche au premier tour, comme Yannick Jadot, Fabien Roussel ou Anne Hidalgo....


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles